fbpx

Mayday Mayday !!!

Apres avoir subi dans dans le monde entier la Covid-19,un autre problème mondial réémerge. Pas un virus mais tout aussi mortel! Il s’agit du racisme anti-noir. L’affaire Georges Floyd largement diffuse ,c’est l’histoire d’un afro-américain tue par asphyxie après avoir passe neuf minutes avec le genou de l’agent derek chauvin sur son cou.

 

 Psaumes: 28.7 L’Éternel est ma force et mon bouclier ; En lui mon coeur se confie, et je suis secouru ; J’ai de l’allégresse dans le coeur, Et je le loue par mes chants.

 

Le chanteur Kirk Franklin a sorti le premier juin dernier le titre « Strong God » dont une partie des dons sera reversé à l’association compassion. Cette ONG a pour but d’aider les familles défavorisées qui n’ont malheureusement pas été épargnées par le Covid.

C’est un état des lieux du monde dans lequel nous vivons et un appel de l’intervention d’un Dieu fort. Comment Kirk Franklin met-il son pied à l’édifice dans cette lutte aussi ancienne que contemporaine ? 

Le ton est donné dès le début. Le titre commence ainsi « Mayday, Mayday » , il s’agit de souligner l’urgence de la situation. 

Le monde est agité par l’actualité, par cette nécessité de faire valoir leur droit à une vie meilleure et le souhait d’un avenir pour les futures générations. 

The Earth is shaking

Who gon’ save the babies 

From another Bloody Sunday

Kirk Franklin fait part de son inquiétude d’un éventuel nouvel épisode du Bloody Sunday, tuerie du 30 janvier 1972 en Irlande du Nord où vingt huit personnes furent prises pour cible  par des soldats de l’armée britannique. 

Dans ce massacre, justice n’a pas été rendue. Pour un fait datant de 1972 c’est seulement en 2019 qu’un soldat a été jugé, sur les dix-huits militaires impliqués. 

On comprend ici que le chanteur  rappelle la toute puissance des forces armées, militaires, policiers, pouvant faire feu ou étouffer des civils sans qu’il y ait forcément de représailles. 

Sa question est :« est-ce que ce sera le sort de Georges Floyd ? ». Aujourd’hui nous savons que non mais lorsqu’il a écrit cette chanson, il ne devait certainement pas avoir la réponse. 

Ce titre est écrit de telle sorte qu’après chaque réflexion, crainte ou interrogation la puissance de Dieu est invoqué.

Le fondement des relations communautaires dans son pays est questionné. 

« m’aimes-tu ou me détestes-tu pour ma couleur de peau, mais tu dis que je suis ton frère, le gouvernement continue de nous mentir » 

Le Manifeste du Gospel 

Évidemment législativement tous les américains sont égaux et ce depuis le 2 juillet 1964 avec la déclaration des droits civils  qui abolit la ségrégation raciale et les pratiques discriminatoires. 

Toutefois dans les faits et dans cette chanson le problème qui est souligné est celui des différenciations de traitement que subissent les communautés noires. Les pratiques discriminatoires sont belles et bien présentes et c’est pour cela qu’il dit que le gouvernement nous ment car les américains sont censés être tous des frères. 

Il pointe du doigt cette justice qui invite à couper les téléphones lorsqu’elle commet des crimes tels que l’homicide de Georges Floyd.

Cut the power phones when you catch us on our knees.« Coupez les téléphones puissants lorsque vous nous attrapez à genoux (traduction libre) ». 

Après une brève description de l’horrible scène de crime , l’appel à Dieu se fait plus précis, plus fort encore. 

Les attributs de la force de Dieu sont mis en avant. Kirk Franklin invoque le Dieu de résurrection. Il insiste sur le besoin de son intervention qui est répété comme une invocation. 

Car le besoin est réel et présent depuis trop longtemps, il n’est plus possible d’attendre. 

Dieu doit venir enlever la haine pour guérir la race humaine. 

Après ces supplications la chanson prend une autre dimension, celle où les chrétiens sont impliqués, celle d’une église debout et qui se bat pour les pauvres, pour ceux qui ont faim tout en répandant la bonne nouvelle mais aussi une église qui se positionne dans le combat pour la justice sociale. 

 

Alors Jesus ,levant les yeux sur ses disciples ,dit :Heureux vous qui êtes pauvres ,car le royaume de Dieu est à vous!Heureux vous qui avez faim maintenant ,car vous serez rassasies!Heureux vous qui pleurez maintenant ,car vous serez dans la joie!…Luc 6:20-21 

 

Dans la bible, il y a des récits de merveilleuses interventions de Dieu et aujourd’hui encore chacun d’entre nous avons également une histoire à raconter concernant la providence divine.
Toutefois autant dans la bible qu’aujourd’hui Dieu aime travailler avec nous.
Dans ce combat pour la justice sociale c’est avec nous qu’il veut travailler.
Dire non à l’inacceptable ce n’est pas un péché !

En ce moment, les chanteurs chrétiens s’expriment beaucoup sur les sujets des violences policières, du racisme et de la discrimination. 

Peut-être est-ce une nouvelle ère pour la musique chrétienne ? Sera t-elle désormais plus d’actualité ?

 

 

Paroles de « Strong God » de Kirk Franklin

Mayday, mayday (yeah)
The Earth is shaking (yeah)
Who gon’ save the babies (yeah)
From another Bloody Sunday?
I’m singing mayday, mayday (yeah)
They love me or they hate me (yeah)
For my skin color (yeah)
But you say I am your brother, yeah

The government keep lying to me
Telling me that they come to set the people free
Cut the power phones when you catch us on our knees
Heaven please, we’re in a state of emergency

See we need a strong god, yeah
We need the real god, yeah
The god with the resurrection power from the grave
To take away the hate, to heal the human race, yeah

 

We need a (we need a)
We need a (we need a)
We need a (we need a)
We need a strong god
See we need a (we need a)
We need a (we need a)
We need a (we need a)
Yuh, yuh, yuh

Say mayday, mayday
They say the climate changin’
The poor people in the cold
But you keep preachin’ to they soul
But we don’t leave ’til everybody’s free
And we won’t sleep ’til everybody eats (yeah, yeah)
Until lives matter (yeah)
More than ties matter


The government keep lying to me
Telling me that they come to set the people free
Cut the power phones when you catch us on our knees
Heaven please, we’re in a state of emergency

See we need a strong god, real strong, yeah
We need the real god, yeah, yeah
The god with the resurrection power from the grave
To take away the hate, to heal the human race

See we need a (we need a)
We need a (we need a)
We need a (we need a)
We need a strong god
See we need a (we need a)
We need a (we need a)
We need a (we need a)
(Let’s go)

We want justice, we want change (want change)
You want peace and no more pain (more pain, yeah)
To be equal, to be free (yes)
Martin’s dream is what I need, yeah
We want justice, we want change (yuh)
You want peace and no more pain (no more pain)
To be equal, to be free (we wanna be free)
Martin’s dream is what I need (yeah)

Just don’t preach the gospel
Be the gospel

My country ’tis of thee
Sweet land of liberty
When will we finally see
We need a strong god? yeah

 

The government keep lying to me
Telling me that they come to set the people free
Cut the power phones when you catch us on our knees (on our knees)
Heaven please, we’re in a state of emergency

‘Cause we need a strong god, yeah
We need the real god
The god with the resurrection power from the grave (yes)
To take away the hate (yes)
To heal the human race (come on)

So need a (we need a)
We need a (we need a)
We need a (we need a)
We need a strong god
See we need a (we need a)
We need a (we need a)
We need a (we need a)
(A strong god)

 

Mayday, mayday (yeah)
The Earth is shaking (yeah)
Who gon’ save the babies (yeah)
From another Bloody Sunday?
I’m singing mayday, mayday (yeah)
They love me or they hate me (yeah)
For my skin color (yeah)
But you say I am your brother, yeah

Parolier : Kirk Franklin
Paroles de Strong God © Aunt Gertrude Music Publishing Llc.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *