fbpx

Rencontre d’un militaire chrétien

C’est en découvrant son podcast Intellibible que je découvre qui en est à l’origine. Un jeune homme marié, deux enfants. Il ne s’agit pas d’Al Bundy loin de là, comme il le signale lui-même sur sa page instagram mais plutôt d’un croyant bien décidé à rendre compréhensible la Parole de Dieu.

 En regardant de plus près sa grille, je m’aperçois qu’il y a un post qui promeut le « Rassemblement International Militaire Protestant » et là je fais tout de suite le rapprochement avec sa coupe de cheveu.

Cependant, mes autres questions demeurent sans réponse. Comment concilier sa Foi chrétienne et être engagé dans l’armée ? Etait-il engagé avant sa conversion ? Percevait-il des bulletins de « paix » ?

Autant de questions qui m’ont poussées à le contacter depuis ce réseau social pour en savoir plus sur cet homme qui semble garder la paix en toutes circonstances.

TGIF est honoré d’interviewer, Ludovic, « the christian next door » de la semaine, podcasteur, militaire et surtout disciple de Jésus.

Comment tu t’appelles ? Tu es originaire d’où ?

 Je m’appelle Ludovic, j’ai 35 ans et je suis à Toulon depuis 2015, mais j’ai grandi dans la région d’Avignon.

Quel est ton verset préféré ?

Je ne crois pas avoir de verset préféré, mais il y en a un que j’aime bien parmi d’autres, c’est Jean 16:33 

Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde.

Moi qui suis un peu anxieux, c’est à la fois un encouragement et un défi pour ma vie.

Tu écoutes quoi en ce moment ?

Très honnêtement je n’écoute pas beaucoup de musique chrétienne en dehors des louanges dominicales. Par contre j’ai découvert le soaking récemment, c’est une musique instrumentale qui invite à la méditation et à la prière. Sinon j’écoute certains rappeurs français, je fais le tri dans les textes évidement, mais quand on prend des paroles d’Orelsan ou Nekfeu pour ne citer qu’eux, on trouve des perles qui reflètent des malaises, des douleurs, des sujets de société auxquelles l’Eglise doit réponse. Et pour  pouvoir répondre à un problème, il faut d’abord le connaitre.

Serais-tu intéressé par l’événement « Spirit’s fruits » qu’organise TGIF en août prochain ?

Carrément. L’été, des jus du fruit, de la musique et des moments de partage fraternel. Avec ça on sait déjà que l’on va passer un bon moment. Malheureusement j’aurais déjà repris le travail en août, et j’avoue qu’il est difficile de quitter les plages du Var en week-end d’août 🙂

 

Tu es converti depuis quand et qu’est-ce qui t’a poussé à le faire ?

Je me suis converti en juin 2010. J’ai toujours cru en un autre monde non matériel. J’ai un peu touché à l’occultisme à l’adolescence puis à mes 27 ans j’ai eu ce besoin de découvrir le sens de la vie. J’ai cherché beaucoup du côté des croyances sumériennes puis en échangeant sur ce sujet avec une collègue de travail, elle m’a dit être chrétienne. Elle m’a évangélisé en 15 minutes et j’ai rencontré Dieu le lendemain.

 

Pourquoi avoir choisi de faire une carrière militaire ? Etais-tu engagé dans l’armée avant ta conversion ? 

Oui, je me suis engagé en 2004 et la religion, Dieu, Jésus, rien de tout cela ne m’intéressaient. Je viens d’une famille de militaire, on a un peu ça dans le sang, mais mes parents m’ont toujours laissé le choix de faire ce que je voulais professionnellement. J’ai toujours ce besoin de vivre un métier fait de nouveauté mais dans un cadre définit avec des règles, loin du bazar et du chaos. Mais surtout, servir quelque chose de plus grand que moi, ma patrie et par extension toutes celles et ceux qui la compose.

 

Ta dernière mission c’était où et quand ?

Ça commence à être très loin, c’était en 2006 au Tchad. J’étais dans une unité blindée qui avaient pour mission la protection des intérêts français dont nos ressortissants mais aussi des missions de routines pendant lesquelles nous apportions des soins aux populations locales. Cela a été humainement très enrichissant.

 

Comment concilier sa Foi chrétienne et être engagé dans l’armée ? 

Quand on a des convictions saines, tout se passe très bien. Aucune institution, les Armées comprises ne sont parfaites. Mais pour avoir servis aux côtés de nombreux militaires, 99% d’entre eux sont des vrais professionnels. Je n’en connais aucun qui s’est engagé pour tuer, d’ailleurs ceux-là sont rapidement renvoyés chez eux. Il y a énormément de similitudes entre le Royaume et l’Armée, notamment sur l’organisation et les liens d’autorités. On me sors parfois cette loi « Tu ne tueras point » pour me mettre face à une incompatibilité entre ma foi et mon métier. Mais la traduction exacte serais « Tu ne commettras pas de meurtre », ce qui pour moi fait une grosse différence. Ensuite, on peut voir qu’aucun militaire n’a été repris par Jésus. Il a dit aux premiers de se contenter de leur soldes et à l’officier romain qu’Il n’avait jamais vu une telle foi. Enfin Corneille qui était soldat fut l’un des tout premiers païen à recevoir le baptême du Saint Esprit. Nulle part Jésus n’a reproché à un soldat, d’être un soldat.

 

On me sors parfois cette loi « Tu ne tueras point » pour me mettre face à une incompatibilité entre ma foi et mon métier. Mais la traduction exacte serais « Tu ne commettras pas de meurtre », ce qui pour moi fait une grosse différence.

« Rassemblement International Militaire Protestant » de quoi s’agit-il ? Est-ce que cette organisation a joué et/ou joue un rôle dans le maintien de ta foi ?

Dans les Armées, nous retrouvons des aumôneries, parmi lesquelles l’aumônerie Protestante. Chaque année, un rassemblement est organisé pour que les militaires de confession protestante se retrouvent pour des moments de partage et de prières. Malheureusement, je n’ai encore jamais eu l’occasion de m’y rendre, mais je compte bien y aller une année.

 

 A quoi ressemblent les prières d’un militaire sur le terrain ?

Elles sont aussi variées que les situations vécues par chacun. Mais deux sujets de prières reviennent régulièrement. La famille du fait de la séparation prolongée entre le militaire et ses proches et le renouvellement des forces pour tenir dans les situations de stress et de fatigue. D’ailleurs les aumôniers militaires sont justement en plein de leurs rôles sur les théâtres d’opérations pour soutenir les militaires dans l’exercice de leur métier.

 

Que dirais-tu à un jeune chrétien qui souhaite s’engager dans l’armée à son tour ?

Je lui dirais de sonder ses convictions et ses motivations à servir par les armes. Ce n’est pas un métier facile et il y a une citation d’Antoine de Saint-Exupéry que je trouve remarquable à ce sujet:

« Le Soldat n’est pas un homme de violence. Il porte les armes et risque sa vie pour des fautes qui ne sont pas les siennes. Son mérite est d’aller sans faillir au bout de sa parole tout en sachant qu’il est voué à l’oubli. »

Qu’est-ce qu’Intellibible ? Et comment te vient l’idée de ce concept ?

A mon travail, mes collègues et amis connaissent ma foi. De ce fait, il m’arrive régulièrement d’être questionné sur tel ou tel sujet en lien avec Dieu, la religion ou la vie chrétienne en générale. Et très souvent pour pouvoir faire passer le message, je dois vulgariser la Bible, justement pour ne pas le diluer, dans l’incompréhension. De là est né cette idée, d’aborder des thèmes bibliques et de société avec une vision intelligible de tous et casser certains clichés sur le christianisme.

Tes projets pour l’avenir dans le cadre de l’avancement du Royaume de Dieu ?

En septembre je me lance pour deux années d’étude à l’école biblique Destinée sur le campus de Montpellier. Cette école a justement pour but d’équiper des disciples afin d’impacter la société. En parallèle, je continuerai à développer mon projet Intellibible, en y faisant intervenir des théologiens et des spécialistes de l’histoire des religions. Même si tout se passe dans la révélation de l’évangile par la foi que Dieu nous donne, l’Eglise doit veiller à faire sa part dans son édification et l’évangélisation.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *